Mettons l'écologie en tête !

Le 11 janvier 2015, les Français se sont rassemblés pour défendre les valeurs de la République. Sachons nous mobiliser pour des causes humanistes qui transcendent nos appartenances partisanes.

Faites le choix de l’écologie!

Lire la suite

Revue de presse

Article de la presse de la Manche 9 juin

Lire la suite

Participez

Recevez les informations de la campagne

Suivez-nous

disturb.io

Cannabis : un marché de 70 milliards de dollars aux Etats-Unis en 2021 ?

Lire la suite

Article du Ouest-France du 8 juin

Lire la suite

L’appel d’Haiecobois

Le mardi 30 mai 2017, l’association Haiecobois a lancé un appel aux candidats aux législatives pour développer la filière bois-énergie locale et contribuer ainsi à mieux gérer les haies du bocage manchois. Les candidats écologistes, particulièrement sensibles à cette thématique, ont souhaité y répondre. La Manche offre le linéaire de bocage le plus important de France avec plus de 53000 kilomètres de haies fonctionnelles et une commercialisation aux chaufferies de la Manche en progression avec plus de 40 % par an. Et pourtant, le département a connu une perte de la moitié de son linéaire boisé entre 1975 et 1988, notamment à cause de l’évolution des modèles agricoles, et cette érosion est loin d’être enrayée. Loin d’être une contrainte comme certains souhaitent-nous le faire croire, le bocage, patrimoine agricole, culturel et naturel, est une chance pour notre département. Il est largement démontré qu’il contribue au bien-être du bétail, au rendement des cultures, à la limitation de l'érosion des sols et à celle des crues, à la qualité de l’eau et qu’il constitue un réservoir de biodiversité. Les haies contribuent à l’atténuation voire à l'adaptation aux changements climatiques, par la régulation du régime des pluies, la protection du vent dominant ou encore le stockage du carbone. Cet élément identitaire fort de notre département constitue également un espace vécu de loisirs pour bon nombre de manchois. Enfin, et surtout, notre bocage constitue une formidable source locale d’énergie renouvelable pouvant apporter un revenu complémentaire pour un monde agricole en difficulté. Le soutien à la filière bois-énergie a débuté il y a plus de 20 ans au travers de politiques publiques (Parc naturel régional, Région, Département…) et d’initiatives associatives telles qu’Haiecobois dans la Manche, mais il doit être largement amplifié. Il est ainsi urgent de redonner une valeur économique à la haie et de faire du bocage un outil de développement local, créateur d’emplois, tout en préservant un cadre de vie et une nature partagés par tous : - en soutenant une filière de valorisation économique de la haie au travers de la filière bois-énergie, en développant des emplois non-délocalisables et en assurant la formation des opérateurs techniques, - en accompagnant les agriculteurs à gérer durablement leur bocage, leur assurant un revenu complémentaire et assurant une pérennité du bocage manchois, - en favorisant la création de projets modestes de chaufferies, s’alimentant en circuits courts, et en assurant la traçabilité des fournisseurs et une bonne rémunération des producteurs, - en développant les aides financières visant à conserver et gérer cet habitat et ces annexes elles aussi menacées (mares, prairies permanentes). Les candidats, titulaires et remplaçant(e)s Jérôme Virlouvet et Claire Mouquet Sophie Nickaus et Gilles Panier Laurent Huet et Marion Soidriddine Jean-Sébastien Hederer et Catherine Marrey

Lire la suite

Revue de presse

Soutien de la section du Parti Socialiste de COUTANCES

Lire la suite

eelv.fr

Journée mondiale des réfugiés : EELV appelle le gouvernement à changer de politique

Lire la suite

disturb.io

Cars overwhelmingly cause bike collisions, and the law should reflect that

Lire la suite

Une démocratie à la carte pour la FDSEA et les JA.

La FDSEA et les JA ont invité les représentants des différents mouvements politiques candidats aux élections législatives à venir débattre sur les questions agricoles, mais n’ont pas convié les candidats d’Europe Écologie Les Verts. Ces deux syndicats agricoles auraient-ils une vision sélective du fonctionnement démocratique ? Auraient-ils des difficultés à entendre des voix qui remettent en question le modèle productiviste et libéral qu’ils prônent depuis tant d’années et qui envoient une majorité d’agriculteurs dans le mur des difficultés ? Un modèle qui se révèle coûteux pour le contribuable en aides publiques, en réparation des dommages sanitaires et environnementaux et en destructions d’emplois. Nous portons l’idée que l’agriculture de demain doit être une agriculture qui préserve l’eau, la biodiversité, les sols et qui lutte contre le dérèglement climatique grâce à des modèles plus économes et intelligents basés sur l’agroécologie. Une agriculture familiale créatrice d’emplois qui favorise l’installation de ses jeunes plutôt l’agrandissement de fermes usines. Une agriculture qui bannit immédiatement les perturbateurs endocriniens et à terme l’ensemble des pesticides. Une agriculture soucieuse de la qualité des aliments qu’elles produits pour la santé des consommateurs. Enfin, une agriculture extraite du libre-échange au profit de la souveraineté alimentaire de chaque pays. Les candidats, titulaires et remplaçant(e)s Jérôme Virlouvet et Claire Mouquet Sophie Nickaus et Gilles Panier Laurent Huet et Marion Soidriddine Jean-Sébastien Hederer et Catherine Marrey

Lire la suite